coursier


coursier

1. coursier [ kursje ] n. m.
XIIe; de l'a. fr. cors « allure rapide »
Littér. Grand et beau cheval de bataille, de tournoi. « J'aimais les fiers coursiers, aux crinières flottantes » (Hugo). coursier 2. coursier, ière [ kursje, jɛr ] n.
• fin XIXe; de course
Personne chargée de faire les courses, de porter un colis, un pli à son destinataire. chasseur, commissionnaire. Je vous envoie un coursier.

coursier nom masculin (de course) Employé chargé des diverses courses à faire en ville pour une administration, un commerçant, un atelier, etc. [Le féminin coursière est rare.] ● coursier (expressions) nom masculin (de course) Coursier international, entreprise privée assurant l'acheminement vers l'étranger de documents et de petits colis dont le transport revêt un caractère d'urgence. ● coursier (synonymes) nom masculin (de course) Employé chargé des diverses courses à faire en ville pour...
Synonymes :
- garçon de courses
coursier nom masculin (ancien français cors, allure rapide) Littéraire. Cheval de bataille ou de tournoi. ● coursier nom masculin (de coursier) Canon placé sur la coursie ou à son extrémité, à bord d'une galère. ● coursier (synonymes) nom masculin (de coursier) Canon placé sur la coursie ou à son extrémité, à...
Synonymes :

coursier, ère
n.
d1./d Personne chargée de faire des courses. Syn. commissionnaire.
d2./d n. m. Litt. Cheval.

I.
⇒COURSIER1, subst. masc.
A.— Littér. Cheval à fière allure qu'on lançait autrefois dans les tournois ou dans la bataille. Noble, généreux, vaillant coursier (Ac.) :
1. ... on lui amena son cheval à la porte de sa maison. C'était un grand coursier noir qui ne voulait pas se laisser monter...
A. FRANCE, Vie de Jeanne d'Arc, t. 1, 1908, p. 405.
P. métaph.
1. [Pour désigner un vaisseau] :
2. Souvent (...)
Tandis que sur la mer, au loin sinistre et haute,
Fuit le navire, ce coursier
...
Je songe au bord des eaux, triste...
HUGO, Toute la lyre, t. 1, 1885, p. 103.
2. [Pour désigner des astres] :
3. Ne tends jamais l'oreille aux musiques des sphères,
N'arrête pas tes yeux sur ces coursiers brûlants ...
A. DE NOAILLES, Les Forces éternelles, 1920, p. 217.
Rem. Notons la forme coursière. Et ma muse prendrait passage Sur une vague molle et sage, Portant une étoile en ses plis; Et sur sa marine coursière On la verrait joyeuse et fière, Courir les limpides pays Tout parsemés de l'or des nuits (M. DE GUÉRIN, Poésies, 1839, p. 122).
B.— TECHNOLOGIE
1. MARINE
a) Synon. de coursie.
b) Canon placé sous le coursier d'une galère (cf. BONN.-PARIS 1859) :
4. ... il s'agissait d'un coursier de galère, la maîtresse pièce de la batterie qui s'allonge sous la rambate, à l'avant.
J. DE LA VARENDE, Heureux les humbles, « Va-de-Bon-Cœur », sergent à Tournaisis, 1942, p. 88.
2. Chenal amenant l'eau aux aubes de la roue d'un moulin :
5. ... le moteur [de la machine de Saint-Orion] fut disposé pour faire marcher une grande roue à palettes, mobile dans un coursier circulaire, laquelle monte l'eau...
J. ARMENGAUD, Traité des moteurs à vapeur, t. 2, 1861, p. 2.
Rem. Pour ce dernier sens, on rencontre également ds les dict. la forme coursière.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. Ca 1165 adj. « apte à la course » (B. DE SAINTE-MAURE, Roman de Troie, éd. L. Constans, 21145 : li cheval fort e corsier) — 1572, AMYOT, Que le vice seul..., 1 ds HUG.; ca 1285 subst. (Roman du Chastelain de Coucy, éd. J. E. Matzke et M. Delbouille, 1810). Dér. de l'a. fr. cors « allure rapide » spéc. en parlant d'un cheval (CH. DE TROYES, Charrette, éd. M. Roques, 761); suff. -ier. Bbg. GOUG. Mots t. 1 1962, p. 26, 72.
II.
⇒COURSIER2, IÈRE, subst.
Petit(e) employé(e) chargé(e) d'effectuer diverses courses, notamment des livraisons, dans un magasin, un hôtel, une entreprise. Au même moment, une « coursière » de maison de modes (...) dévala les degrés en glapissant (COLETTE, Gigi, 1944, p. 159) :
Y en a des fouillis prodigieux, tout emmêlés comme des buissons. Toute la journée, les « coursières » les petites râleuses de la couture, elles viennent glousser dans les comptoirs.
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 163.
Prononc. :[], fém. [-]. Étymol. et Hist. [Fin du XIXe s. s. réf. ds DAUZAT 1973]; 1922 masc. (Lar. univ.); 1922 fém. (PROUST, Sodome, p. 846). Dér. de course; suff. -ier; dès ca 1180 [vallet] cursier « messager » (Horn, éd. M. K. Pope, 2477), cf. coursier1.
STAT. — Coursier1 et 2. Fréq. abs. littér. :343. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 210, b) 357; XXe s. : a) 106, b) 170.
BBG. — KEMNA 1901, pp. 41-42. — LEW. 1960, p. 211. — VIDOS 1939, p. 334; pp. 339-341.

1. coursier [kuʀsje] n. m.
ÉTYM. V. 1165, adj.; de l'anc. franç. cors « allure rapide ».
1 Littér. Cheval.Spécialt. Grand et beau cheval de bataille, de tournoi… || Noble, généreux coursier. || Coursier ardent, fougueux, rapide, vaillant. || Coursier impétueux et bondissant.
1 Ces superbes coursiers, qu'on voyait autrefois
Pleins d'une ardeur si noble obéir à sa voix (…)
Racine, Phèdre, V, 6.
2 J'aimais les fiers coursiers, aux crinières flottantes,
Et l'éperon froissant les rauques étriers.
Hugo, Odes et Ballades, V, IX, 1.
Par plais. || Coursier à longues oreilles (→ Ânier, cit. 1).
Vx et fam. ou littér, par plais. Bicyclette, moto… Monture.
Par métaphore :
3 Tandis que sur la mer, au loin sinistre et haute,
Fuit le navire, ce coursier
(…)
Je songe au bord des eaux, triste (…)
Hugo, Toute la lyre, t. I, 1885, p. 103, in T. L. F.
2 Canal qui conduit l'eau à la roue d'un moulin. Bief.
3 Mar. (vx). Coursie.Canon placé sous la coursie.
————————
2. coursier, ière [kuʀsje, jɛʀ] n.
ÉTYM. Fin XIXe; de course, II., 3.
1 Personne chargée de faire les courses (dans une administration, une entreprise, un hôtel). Course; chasseur, commissionnaire, coureur. || Envoyez nous un coursier, en cas de grève de la poste. || Envoi par coursier.REM. Le féminin est rare.
0 (…) Mme Arnaud (…) exerçait des fonctions multiples : introductrice auprès du directeur, secrétaire de sa correspondance privée, coursière de ses commissions, trieuse du courrier.
Pierre Hamp, la Peine des hommes (Moteurs), p. 16.
2 (1924, l'Auto, in D. D. L.). Vx. Coureur cycliste.
HOM. 1. Coursier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coursier — COURSIER. s. mas. Terme usité plus particulièrem. en Poésie. Grand cheval de belle taille, propre pour les batailles et les tournois. Coursier de Naples. Grand coursier. Monté sur un coursier.Coursier, en termes de Marine, C est le passage de la… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Coursier — (fr., spr. Kursiëh), Rennpferd …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Coursier — coursier, corsier nm lieu planté de houx Centre, Nièvre …   Glossaire des noms topographiques en France

  • coursier — (kour sié ; l r ne se lie jamais ; au pluriel, l s se lie : des kour sié z ardents) s. m. 1°   Grand et fort cheval de tournoi ou de bataille.    Poétiquement, un noble et beau cheval. •   Déjà d un plomb mortel plus d un brave est atteint, Sous… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • coursier — I. Coursier. s. m. Grand cheval de taille noble, propre pour les batailles & les tournois. Coursier de Naples. grand coursier. monté sur un coursier. II. Coursier. s. m. On disoit autrefois Coursie. C est le passage de la proüe à la poupe dans… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • COURSIER — s. m. Grand et beau cheval propre pour les batailles et pour les tournois. Il n est guère usité qu en poésie et dans le style soutenu. Noble, généreux, vaillant coursier. Coursier fougueux, rapide. Monté sur un coursier. COURSIER, en termes de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Coursier — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Coursier peut désigner : Patronyme Olivier Coursier, un chanteur français. Films Coursier, un film de Hervé Renoh sorti en 2010. Divers un coursier,… …   Wikipédia en Français

  • COURSIER — n. m. Cheval grand et beau, en termes de Poésie et dans le style soutenu. Noble, généreux, vaillant coursier. Coursier fougueux, rapide. Monté sur un coursier. Il se dit, en termes de Marine, du Canon de chasse des chaloupes canonnières, etc.,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • coursier — Un Coursier, ou Corsaire, c est à dire un cheval de lance, sur lequel on court la lance, Equus volucer, Equus ad cursuram idoneus. Varro 2. de re rust …   Thresor de la langue françoyse

  • coursier — nm. KOURSYÉ (Albanais, BEA.) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.